Qui sommes-nous

France-iconSpain-iconUnited-Kingdom-iconItaly-icon

 

 

Saint Martin, Saint connu dans le monde entier pour le don de son manteau, naît en 315 de notre ère à Sabaria en Pannonie (l’actuelle Hongrie). Fils d’un officier romain, il devient lui même garde impérial jusqu’au moment où il se fait baptiser et quitte la vie militaire pour fonder le premier Monastère d’Occident. Il meurt à Candes (Gaule) le 8 novembre 397.
L’Institut «Scvdi di San Martino» voit le jour à Florence en 1983 avec pour but précis de donner un essor aux actes de solidarité humaine au travers d’une remise de prix à tous ceux qui se sont considérablement distingués par leurs gestes de solidarité humaine, et d’identifier les besoins de première nécessité à envoyer partout où s’en fait sentir le besoin en cas de cas de catastrophes.
Ce geste qui représente une des plus exaltantes images de solidarité humaine inspira Brandimarte, artiste florentin renommé, qui pour l’occasion frappa un écu en argent représentant Saint Martin à cheval en train de partager son manteau pour en faire don à un pauvre dans le besoin. En dessous sont inscrits les mots « PERSEVERENCE et VERTU » (VERTU dans le sens de porter secours et PERSEVERANCE dans le sens de continuer dans la voie entreprise).
La première cérémonie de remise des prix s’est déroulée en 1984 dans les salons du Palazzo Vecchio de Florence. Parmi les lauréats on notait la présence de la protection civile de Nice, premier signe fort du caractère international de l’Institut. Le 26.05.1985, l’Institut est enregistré officiellement par acte notarial public, répertoire n. 68950, recueil n. 2371 établi par Maître Francesco Battiata, notaire à Florence. En novembre de la même année a lieu la deuxième remise des prix au cours de laquelle sont récompensés des personnels du Ministère de la Défense et du Ministère de l’Intérieur.
En novembre 1986, en signe de fraternité avec l’Institut, l’adjoint au Maire de la ville de Tours (France), ville dans laquelle est enterré Saint Martin, remet au curé de l’Eglise de San Martino alla Palma, à la périphérie de Florence, au cours d’une cérémonie religieuse, un peu de terre de sa ville . Durant la cérémonie de remise des prix est lue une lettre de Sa Sainteté Jean-Paul II, qui loue l’initiative et qui adhère à la confrérie en tant que Membre Honoraire. Cette même cérémonie est l’occasion pour les plus hautes autorités locales d’adhérer également en tant que membres honoraires.
En 1987, les sapeurs pompiers de Tchernobyl figurent parmi les lauréats, ainsi que, en signe de solidarité internationale, des sapeurs pompiers italiens et américains. A cette même cérémonie, à laquelle assistait le Directeur de la Protection civile de Marseille, sont jetées les bases d’une future et effective collaboration entre la Protection civile française et les groupes de volontaires de Florence et de Scandicci. C’est également en 1987 que naît la première délégation étrangère de l’Institut. Son siège se situe à Lausanne (Suisse) et elle compte déjà de nombreux adhérents. Au cours des années suivantes et jusqu’à aujourd’hui, nombreux ont été les prix remis aux Associations ou à individus. Les nouvelles délégations de l’Institut sont toujours en augmentation constante. L’Institut a franchi les océans en primant les sapeurs pompiers de la ville de New – York ainsi que l’Emirat Arabe du Koweit.
En 1994 à l’occasion de sa fête régimentaire, le 78° Régiment « Les Loups de Toscane » a reçu en dépôt le calque qui avait servi à frapper les médaillons d’argent et qui devint ainsi son emblème. En 1995 c’est la prestigieuse Ecole de Guerre aérienne de Florence qui reçoit la garde de ce calque.

Le 3 juillet 2007 la remise du prestigieux emblème a lieu dans les salons du Palais de la Seigneurie et la Mairie de Florence devient ainsi dépositaire du précieux calque. Actuellement, l’Insitut est représenté par de nombreuses délégations en Europe, Afrique, Asie, Amérique Latine et Etats Unis.

Share This